Implantation d'usine : 5 erreurs à éviter à tout prix

« Tout ce qui peut mal tourner tournera mal ». Comment contrer la loi de Murphy grâce à un bon design.

Même les plus petites erreurs au début de la phase de conception peuvent rendre les processus d’implantation d’usine inefficaces et avoir un impact énorme sur la rentabilité de l’usine. Dans le pire des cas, elles peuvent retarder la mise en service et entraîner des dépenses supplémentaires considérables.

La loi de Murphy

Dans l’implantation d’usine, une cause apparemment mineure peut rapidement entraîner des effets négatifs majeurs. La loi de Murphy stipule : « Tout ce qui peut mal tourner tournera mal » et c’est souvent exactement ce qui se passe. Il est donc conseillé d’envisager tous les scénarios imaginables dès le début du processus de conception d’usine afin de contrer efficacement la loi de Murphy.

L’implantation d’usine traditionnelle doit se réinventer

L’approche traditionnelle de l’implantation d’usine divise systématiquement le processus de conception en plusieurs phases axées sur les objectifs, allant de l’idée initiale à la mise en service de la production, et est réalisée à l’aide de divers outils et méthodes. En raison des nombreux éléments qui doivent être pris en compte lors de l’implantation d’usine, il faut donc trouver des moyens de minimiser la complexité de la conception.

Dans le contexte de la concurrence mondiale et du raccourcissement constant du cycle de vie des produits, avec une diversité de variantes toujours plus grande, des objectifs supplémentaires tels que l’adaptabilité, la durabilité et l’innovation doivent également être pris en compte. Le débat actuel sur le changement climatique a également donné une grande priorité à la protection de l’environnement et à la conservation des ressources. [1]

[1] Vergl. Wikipedia : https://de.wikipedia.org/wiki/Fabrikplanung

Implantation d'usine : 5 erreurs à éviter à tout prix
L’implantation d’usine traditionnelle doit se réinventer

Tout ce qui peut mal tourner…

L’approche traditionnelle détermine le cadre de l’implantation d’usine. Mais même de petites choses peuvent provoquer la loi de Murphy. Par exemple, si les trajets des gaines de ventilation ont été planifiés sans tenir compte d’autres données, l’usine peut devoir être adaptée sur place pendant la construction. Cela entraîne à son tour des délais de construction plus longs et une augmentation inattendue des coûts. Cela peut facilement se produire si la conception n’est créée qu’en 2D, car les collisions spatiales peuvent facilement être négligées. Il est possible de lutter efficacement contre ce type de problème en évitant consciemment les erreurs les plus courantes, afin que l’implantation de l’usine soit une réussite bien pensée.

Quelles sont les erreurs les plus courantes dans l’implantation d’usine ?

Erreur n° 1 : ne pas utiliser la conception 3D

L’aménagement d’usine est souvent réalisé à l’aide d’un système de CAO en 2D. Bien que la conception en 2D ait ses avantages, elle n’a pas le même niveau de détail que la modélisation en 3D qui prend également en compte la hauteur et offre ainsi au concepteur plus de réalisme. Si la conception est entièrement réalisée en 2D, il est difficile de détecter les collisions spatiales. En outre, la coordination des différentes zones de travail est très lourde. Cela signifie que des erreurs peuvent être négligées, ce qui peut avoir des conséquences coûteuses sur le chantier, où les temps d’arrêt doivent être évités à tout prix. Les grands projets ont montré par le passé combien il peut être difficile et coûteux de corriger les erreurs par la suite.

Pour les projets d’implantation d’usine, la conception 3D multidisciplinaire est la solution idéale. La représentation 3D augmente non seulement la transparence pour toutes les parties prenantes, mais entraîne également une augmentation significative de la communication interdisciplinaire des données, tant en 2D qu’en 3D. Un autre avantage à ne pas négliger est qu’une présentation en 3D est beaucoup plus convaincante, notamment pour les personnes non techniques.

Implantation d’usine erreur n°1 :  ne pas utiliser la conception 3D

« Ce guide vous mettra sur la voie d’une implantation d’usine réussie. Pour de plus amples informations sur l’implantation d’usine, veuillez consulter le site Web de CAD Schroer. »

Implantation d’usine erreur n°2 :  ne pas réutiliser les conceptions existantes

Erreur n° 2 : ne pas réutiliser les conceptions existantes

Les données de conception existantes constituent un atout précieux et doivent donc être réutilisées dans les nouvelles conceptions, le cas échéant. Cela permet d’éviter les erreurs et de gagner beaucoup de temps lors de la phase de conception. On a souvent l’impression que les dessins en 2D d’usines existantes ne peuvent pas être utilisés dans une nouvelle conception en 3D, et que les modèles 3D existants de grandes machines ne peuvent pas être importés dans un plan d’usine en 3D en raison de la taille de leurs données. En pratique, il s’agit de disposer du bon logiciel de CAO pour réaliser l’intégration optimale du 2D et du 3D. Les systèmes modernes d’implantation d’usine peuvent traiter des conceptions comportant des milliers de composants et simplifier les modèles complexes si nécessaire lors de l’importation. Ils peuvent même convertir les plans de construction d’usine en 2D en modèles 3D. De cette manière, les données de conception existantes peuvent être réutilisées de manière significative et durable, et constituent la base d’une conception réussie des futures usines.

Erreur n° 3 : ne pas utiliser de catalogues standard

Modéliser chaque composant d’usine à partir de rien ne semble pas seulement représenter beaucoup de travail, c’est en fait une façon extrêmement inefficace de concevoir une usine. Heureusement, l’utilisation de catalogues standard offre un avantage considérable. Les systèmes d’implantation d’usine comprennent souvent un large éventail de catalogues standard qui contiennent généralement des milliers de pièces, dans lesquels les concepteurs peuvent sélectionner les composants requis. Par exemple, des catalogues pour la conception de bâtiments contenant des portes et des fenêtres, ou des catalogues pour la mise en place de convoyeurs, de rayonnages, de tuyauteries, de charpentes métalliques, de canalisations et de chemins de câbles, etc. De plus, les catalogues sont souvent paramétriques, ce qui permet de les étendre facilement à des dimensions personnalisées en quelques clics. Cela rend l’aménagement d’usine très rapide et facile par rapport à la modélisation manuelle.

Implantation d’usine erreur n°3 :  ne pas utiliser de catalogues standard

Les convoyeurs et les systèmes de rayonnage peuvent être simplement sélectionnés et configurés en hauteur, en largeur ou en type avant d’être placés. Une telle approche utilisant des catalogues standard offre un gain de temps énorme, car chaque pièce ne doit pas être modélisée individuellement à partir de zéro.

Erreur n° 4 : ne pas tester la conception pour en assurer la qualité

L’utilisation d’un système moderne d’implantation d’usine permet de garantir un haut niveau de qualité à chaque étape du processus de conception. Les outils de vérification de la cohérence garantissent que les pièces s’emboîteront comme il se doit. La détection intégrée des collisions garantit que les composants n’entreront pas en conflit les uns avec les autres, évitant ainsi de longs retards et des coûts de modification imprévus pendant la construction. Des listes de pièces détaillées peuvent également être générées automatiquement à partir de la conception, et peuvent inclure des pièces spéciales lorsque cela est spécifié. Cela permet à la fois de gagner du temps et de garantir la précision au stade de l’approvisionnement, notamment par rapport aux méthodes manuelles d’établissement des listes de pièces. L’utilisation de ce type d’approche pour l’aménagement d’usine profite considérablement aux processus en aval, non seulement en contribuant à garantir que l’usine peut être construite « correctement du premier coup », mais aussi pour toutes les modifications et améliorations futures.

Implantation d’usine erreur n°4 :  ne pas tester la conception pour en assurer la qualité
Implantation d’usine erreur n°5 :  trop peu de communication entre l'équipe de projet et les clients

Erreur n° 5 : trop peu de communication entre l’équipe de projet et les clients

Les logiciels modernes d’implantation d’usine facilitent la communication à l’intérieur et à l’extérieur de l’équipe de projet grâce à leur représentation en 3D. Il est beaucoup plus facile pour le personnel technique et non technique d’examiner et de discuter d’une conception en 3D. Par exemple, lors de la présentation des concepts de conception aux décideurs au début du processus de conception, ou plus tard, lors de la planification des activités de maintenance avec l’équipe d’ingénierie. Les détails importants peuvent être partagés rapidement et précisément grâce à une représentation 3D. Une visionneuse 3D interactive permet de s’immerger dans la conception. À des fins de présentation, une visite virtuelle complète de l’aménagement de l’usine peut également être effectuée de manière interactive ou enregistrée sur vidéo. Par exemple, dans une usine d’embouteillage, l’ensemble du processus de production peut être visualisé en temps réel du point de vue d’une seule bouteille qui se déplace sur la ligne de production. Ce haut niveau de communication peut garantir un retour d’information rapide de la part de toutes les parties prenantes du projet, qui peut ensuite être intégré au processus de conception.

Éviter les erreurs dans l’implantation d’usine – mais comment ?

La seule façon de surmonter la loi de Murphy est d’être proactif. En évitant consciemment les erreurs et en prenant les contre-mesures appropriées, de nombreux désastres potentiels peuvent être évités. M4 PLANT est un système de CAO moderne et intégré qui répond à toutes les exigences de l’implantation d’usines à grande échelle. Le logiciel offre une conception indépendante de la taille, permettant d’assembler en 3D des bâtiments, des machines et des lignes de convoyage de tout type et de toute taille. L’interface utilisateur simple et les interfaces de données complètes permettent un démarrage rapide et accélèrent également le processus de conception. Par conséquent, les projets peuvent être réalisés encore plus rapidement, quelle que soit leur taille, et avec un très haut niveau de qualité dès la première étape.

Quel logiciel pour l’implantation intégrée d’usine ?

CAD Schroer propose un logiciel spécialement conçu pour l’implantation d’usine. Il contient tous les modules nécessaires pour relever les défis les plus exigeants. En commençant par l’implantation d’usine en 2D et en 3D, des modules sont également fournis pour la conception de la disposition des convoyeurs, des rayonnages, de la charpente métallique, des gaines, des chemins de câbles et bien plus encore. Lorsque la conception en 3D est terminée, des dessins en 2D peuvent être générés directement à partir du modèle, ce qui facilite la tâche du concepteur. En outre, le logiciel peut être utilisé pour réaliser des visites interactives en 3D et générer des vidéos. L’ensemble de l’implantation d’usine peut également être exporté pour être visualisé en réalité virtuelle et augmentée. Le pack d’implantation d’usine est disponible directement auprès du fabricant à partir de 167 € par mois et peut être testé gratuitement au préalable.

Version d’essai avec support

Le développeur de logiciels d’ingénierie offre une version d’essai gratuite de 30 jours de M4 PLANT. Des tutoriels vidéo et une assistance technique en ligne sont également fournis pendant la période d’essai, ce qui permet aux utilisateurs de démarrer rapidement et d’évaluer le logiciel pour leurs propres applications spécifiques.