i4 AUGMENTED REVIEW permet de superposer des modèles 3D à l'environnement réel

Avec le développement des technologies dites immersives, les possibilités de créer des mondes virtuels détaillés dans lesquels l’utilisateur peut s’immerger sont de plus en plus nombreuses. L’immersion désigne ici l’effet par lequel l’utilisateur perçoit l’environnement virtuel comme très proche de la réalité. Ce terme est également souvent utilisé en relation avec la réalité virtuelle (RV).

La RV, en particulier, permet un degré d’immersion très élevé. Même s’il ne s’agit que d’un environnement généré par ordinateur, l’expérience visuelle donne à notre cerveau et à nos sens l’impression que le monde virtuel est réel. Par exemple, les personnes qui ont peur de l’avion réagissent de la même manière à un vol généré par ordinateur dans un simulateur de vol qu’à un vol réel dans un avion, même si elles sont toujours au sol pendant la simulation.

Qu'est-ce que l'immersion ?

La RV est utile dans de nombreux domaines. Avec des applications logicielles appropriées, la RV peut être utilisée pour dispenser des cours de formation. Les conférences d’affaires peuvent être améliorées grâce à un haut degré d’immersion. La RV peut également être utilisée dans des applications médicales, par exemple pour préparer des procédures chirurgicales complexes.

Mais que signifie l’immersion pour la réalité virtuelle et comment les deux sont-elles liées ?

Qu’est-ce que l’immersion ?

Le terme d’immersion décrit l’immersion dans un environnement. Cette expérience transporte les gens dans un monde fictif et est similaire à l’expérience de la plongée dans celle de l’océan. De même, lorsqu’on lit un livre, qu’on joue à un jeu vidéo ou qu’on regarde un film, on est entouré d’une autre réalité médiatique. Cette expérience peut se produire à la fois mentalement et physiquement :

L’immersion mentale

La plupart des gens connaissent l’immersion mentale par expérience personnelle. Cela se produit lorsqu’une personne est profondément concentrée sur une tâche. Par exemple, lorsqu’elle lit un livre passionnant ou regarde un film fascinant. L’immersion mentale décrit un état dans lequel l’utilisateur se sent profondément engagé, très impliqué et prêt à embrasser la fiction.

Immersion physique

Il s’agit de l’immersion impliquant une vue à 360 degrés d’un média visuel, comme la réalité virtuelle. Dans ce cas, l’expérience d’un environnement n’est pas seulement mentale mais aussi physique, c’est pourquoi on parle d’immersion physique. Un degré élevé d’immersion physique se produit lorsque des dispositifs d’entrée et de sortie sont utilisés pour solliciter plusieurs des sens de l’utilisateur. Par exemple, les casques de RV permettent un haut degré d’immersion physique car les mouvements réels de l’utilisateur sont reproduits dans l’environnement virtuel en temps réel. L’utilisateur, quel que soit l’endroit où il regarde, ne perçoit que le monde virtuel. Les gants à retour tactile, les tapis roulants et autres dispositifs d’entrée et de sortie augmentent encore le degré d’immersion physique, qui augmente à son tour le degré d’immersion mentale.

Immersion et présence

En relation avec l’immersion, le terme « présence » est souvent utilisé pour décrire le sentiment subjectif de l’utilisateur d’être réellement dans le monde virtuel. Selon le niveau de détail et le réalisme de l’environnement virtuel, le spectateur le perçoit comme plus ou moins réel. Ce sentiment subjectif de présence peut être obtenu par l’immersion mentale d’une personne dans l’environnement et renforcé par un degré élevé d’immersion physique.

Différentes manifestations du sentiment de présence

Le sentiment de présence peut être provoqué par différents facteurs :

  • L’illusion de plausibilité
  • L’illusion du lieu
  • Implication

Illusion de plausibilité

L’illusion de plausibilité décrit le cas où des événements dans un environnement simulé sont perçus par une personne de manière aussi réaliste que possible, comme s’ils avaient réellement eu lieu. Cependant, la personne sait que les événements ne se déroulent que dans un environnement virtuel. Ce phénomène est influencé par le contenu du monde simulé. La confiance dans un environnement virtuel semble être plus importante que le réalisme sensoriel. Si l’on y rencontre une personne simulée qui ne peut communiquer qu’avec des phrases très simples et illogiques, cela brise l’illusion. Cette perturbation est alors appelée « rupture de présence » et peut se produire lors de l’illusion de plausibilité ou de lieu. L’environnement ne réagit alors pas comme l’utilisateur s’y attend.

L’illusion du lieu

L’illusion du lieu décrit le sentiment qu’a l’utilisateur de se trouver dans un autre endroit, même s’il sait qu’il n’y est que virtuellement et non en réalité. Elle est principalement soutenue par des dispositifs de sortie physiquement immersifs. En particulier, le niveau de détail généré par la technologie de rendu 3D joue ici un rôle majeur. L’illusion du lieu peut être créée par des visites virtuelles, par exemple, qui donnent à l’utilisateur le sentiment d’être réellement dans le lieu en question.

L’implication

L’implication fait référence à l’attention ou à l’intérêt porté à l’environnement simulé. Comme pour l’illusion de plausibilité, l’implication est principalement déterminée par le contenu du monde virtuel. Par exemple, une illusion de lieu peut donner à l’utilisateur le sentiment d’être dans un lieu réel, mais il ne sera que partiellement impliqué, ce qui se traduira par un sentiment de présence relativement faible. D’autre part, en raison d’un contenu intéressant et engageant, l’utilisateur peut être fortement impliqué et donc mentalement immergé, bien que l’absence d’illusion de lieu puisse entraîner un manque de sentiment de présence.

Alors que l’immersion mentale et la présence sont considérées comme des phénomènes psychologiques, l’immersion physique peut être comprise comme un phénomène technique ou physique car les sens sont stimulés physiquement par l’utilisation de technologies.

Qu’est-ce que les médias immersifs ?

Lorsqu’il s’agit d’installations interactives pour la réalité virtuelle ou la réalité augmentée, on parle généralement de médias immersifs. À proprement parler, les formes classiques de production, telles qu’une pièce de théâtre ou un film captivant, un livre passionnant ou une installation sonore mystérieuse, permettent également à l’utilisateur de s’immerger totalement dans le monde mis en scène, c’est-à-dire de vivre l’immersion.

Les médias immersifs n’appartiennent à aucun genre médiatique classique, mais peuvent être une combinaison de différents médias et formes d’interaction mis en scène dans l’espace. On utilise souvent des technologies de seuil pour lesquelles il n’existe pas de processus de production établis. Dans ce domaine, il faut souvent développer des méthodes individuelles.

 

La production d’une salle immersive doit répondre aux attentes les plus élevées et à un large éventail d’habitudes de visionnement. En effet, l’installation de salles multimédias dans des expositions, des musées et des lieux publics, ou même pour des installations publicitaires et des événements commerciaux, fait généralement sensation auprès du public et suscite une grande attention.

Il n’est pas surprenant que de nombreuses expérimentations aient lieu lors d’une telle production. Après tout, une installation complexe doit non seulement fonctionner parfaitement d’un point de vue technique, mais l’expérience du visiteur doit également être impressionnante et cohérente – sans aucune restriction de ses propres actions intuitives.

Que signifie le mot immersion en français ?
Immersion vient du latin « immersio » et signifie quelque chose comme « immersion », « entrer » ou « encastrer ». De nos jours, l’immersion est surtout utilisée en relation avec le monde virtuel et l’immersion dans celui-ci.

Que signifient la RA et la RV pour l’immersion ?

La réalité augmentée, ou RA en abrégé, ajoute du contenu numérique au monde réel et offre de grandes possibilités aux entreprises pour inspirer leurs clients et partenaires commerciaux. Lorsqu’il s’agit des dernières tendances, la réalité augmentée est donc un must.
Les bons exemples sont les suivants : « J’aimerais essayer le produit avant de l’acheter », et « Je veux faire l’expérience de cette nouvelle technologie comme si je participais au processus. » Ainsi, un détaillant peut impressionner ses clients lorsqu’ils recherchent un certain produit et avoir ainsi une influence positive sur le comportement d’achat.

Continuum réalité-virtualité

En termes simples, la réalité augmentée (RA) désigne une forme étendue de la réalité. Dans ce cas, nous complétons la réalité par des éléments numériques à l’aide de la technologie. Comme la réalité virtuelle (VR), la RA est classée parmi les environnements immersifs. La transition entre les technologies se fait en douceur et peut être décrite par le « continuum réalité-virtualité ».

Une partie du continuum comprend la réalité, c’est-à-dire tout ce que nous percevons avec nos sens. Lorsque nous ajoutons des éléments virtuels à la réalité, nous sommes dans le domaine de la réalité augmentée ou RA. Lorsque, grâce au support de la RV, nous regardons des scènes avec des lieux, des objets ou des personnes réels, nous parlons de virtualité étendue ou de virtualité augmentée. Un environnement entièrement généré par ordinateur, en revanche, est appelé réalité virtuelle.

Continuum de Milgram – Réalité mixte (RM)

Les frontières entre réalité et réalité virtuelle s’estompent

Immersion dans la réalité augmentée

La puissance du marketing immersif réside dans le fait que les utilisateurs peuvent être totalement immergés dans le contenu d’une application grâce aux technologies AR ou VR, créant ainsi un véritable sentiment de présence.

Contrairement à la réalité virtuelle, la réalité augmentée présente le grand avantage de ne pas devoir recourir à des lunettes VR coûteuses. Cette technologie peut être utilisée avec différents dispositifs de sortie – comme la RA mobile. Sur un smartphone ou une tablette, le logiciel de RA augmente l’image d’une caméra en direct avec des éléments virtuels visibles sur l’écran.

La réalité augmentée stimule la créativité des utilisateurs et engage les participants dans des événements :

  • Au lieu de se contenter de consommer passivement du contenu, la RA offre une possibilité d’interaction très engageante avec les éléments numériques.
  • Les marques peuvent facilement entrer en contact avec leurs clients, amener des produits directement dans l’environnement des consommateurs, les divertir et établir des relations.
  • Le marketing de la réalité augmentée mobile peut facilement être combiné à d’autres disciplines marketing, telles que le marketing des médias sociaux.

Outre la réalité augmentée mobile, des lunettes de réalité augmentée sont désormais disponibles, mais elles semblent encore assez futuristes pour la vie de tous les jours pour le moment. Une autre possibilité pour la réalité augmentée concerne les solutions de projection, qui sont déjà utilisées avec succès dans le marketing.

Deux applications immersives AR passionnantes à essayer

i4 AUGMENTED REVIEW

Il existe déjà de bonnes applications de RA sur le marché aujourd’hui qui offrent une expérience immersive. La visionneuse de RA i4 AUGMENTED REVIEW, par exemple, permet de positionner facilement des produits dans le monde réel sous la forme de modèles 3D. Ainsi, les produits peuvent être présentés et visualisés numériquement à l’endroit prévu dans le monde réel. Et la beauté de la chose, c’est qu’aucune lunette VR n’est nécessaire, elle fonctionne simplement avec un smartphone ou une tablette. La version de base de la visionneuse est gratuite et peut être mise à niveau vers la version PRO pour inclure des fonctionnalités supplémentaires, telles que l’affichage de modèles plus grands et l’inclusion d’informations sur les produits.

Immersion in Augmented Reality

i4 AUGMENTED CATALOG

Grâce à l’application i4 AUGMENTED CATALOG et à son service en nuage associé, des modèles 3D peuvent être utilisés pour augmenter les photos et les illustrations des catalogues. Les clients peuvent ainsi visualiser un produit vu dans un catalogue papier, ou même sur un site web, sous la forme d’un modèle 3D en réalité augmentée immersive dans leurs propres locaux, en utilisant simplement un smartphone ou une tablette.

Immersion dans la réalité virtuelle

Le terme « réalité virtuelle » ou « RV » est un terme générique qui décrit le contenu qui peut être affiché à l’aide de dispositifs numériques tels que les HMD (Head Mounted Displays) ou les smartphones (Mobile VR). Les lunettes de réalité virtuelle et augmentée sont parmi les HMD les plus courants. Grâce à elles, il est possible de créer un monde virtuel totalement nouveau qui occulte complètement le monde réel. Il peut s’agir d’un film tourné avec une caméra à 360 degrés ou d’un modèle 3D interactif. La réalité virtuelle peut aussi être, par exemple, une conférence virtuelle où l’utilisateur est complètement immergé dans ce qui se passe et dans un autre lieu.

L’environnement VR qui réagit à l’utilisateur est appelé « réalité virtuelle interactive ». On le trouve principalement dans les jeux vidéo, mais aussi dans les applications mobiles. Presque toutes les marques de lunettes VR ont leur propre type de contrôleur VR qui permet à l’utilisateur d’interagir avec l’environnement. L’utilisation du contrôleur doit être aussi intuitive que possible afin d’atteindre un haut degré d’immersion. De nombreuses lunettes RV reconnaissent désormais les mouvements des doigts, des mains et des bras de l’utilisateur, ce qui lui permet d’interagir avec la réalité virtuelle en appuyant sur un bouton ou en faisant des gestes individuels.

La réalité virtuelle blindée

La meilleure expérience immersive est obtenue par une réalité virtuelle blindée, ce qui est possible grâce aux lunettes VR disponibles aujourd’hui. L’utilisateur est complètement immergé dans le monde virtuel et est protégé de la réalité. Notre corps et notre cerveau ont tendance à faire confiance à ce que nous voyons. Dans la vie quotidienne, nous sommes trop souvent trompés par ce que nous voyons. Notre cerveau peut s’adapter rapidement à la RV et ainsi accepter le monde « artificiel » comme réel.

En raison de l’acceptation et de la présence qui en résultent, l’utilisation de lunettes de RV peut même entraîner un effet secondaire très similaire au mal de mer, même si l’utilisateur n’est pas physiquement en mouvement. Cela se produit généralement avec des applications qui n’harmonisent pas les mouvements réels avec ceux qui apparaissent dans la RV. Ces conflits sensoriels surviennent lorsque les informations provenant de différentes entrées sensorielles sont contradictoires ou ne correspondent pas aux attentes de l’utilisateur. Alors que notre cerveau croit que notre corps bouge dans la RV, le corps envoie des signaux indiquant qu’il est en réalité debout ou assis, immobile. Ce sont ces signaux contradictoires qui peuvent rapidement déclencher ce phénomène. Mais ce phénomène, similaire à celui des pilotes soumis à des forces d’accélération élevées, peut également être compensé par une utilisation régulière des technologies de RV, qui réduit ces effets secondaires.

Qu’est-ce que l’immersion ?
Le terme « immersion » fait référence à l’immersion ou à l’entrée dans un monde virtuel qui n’existe pas dans la réalité et a jusqu’à présent été principalement utilisé dans le monde des jeux vidéo. Avec l’aide de la réalité virtuelle, l’utilisateur est immergé dans un monde artificiel virtuel. Il peut y interagir avec la réalité virtuelle et oublie le monde réel qui l’entoure à ce moment-là. Entre-temps, la réalité virtuelle est également utilisée dans l’industrie. Les utilisateurs s’immergent dans le monde virtuel de plantes, machines et usines simulées, perçoivent des informations et les traduisent en actions. Le monde virtuel doit être conçu de manière aussi proche que possible de la réalité, car plus l’utilisateur a l’impression d’être réellement dans une réalité virtuelle, plus l’immersion fonctionne.

Améliorer l’immersion dans la RV par des moyens techniques

Il existe certaines astuces pour améliorer l’immersion des utilisateurs. En voici deux bons exemples :

  • Le son spatial est utilisé depuis longtemps dans l’industrie du jeu. Avec le son spatial, les sons d’un jeu sont adaptés aux événements qui se produisent dans le jeu. Le son spatial peut également être utilisé très efficacement dans la réalité virtuelle. Il convient non seulement aux jeux, mais aussi à toute narration qui dirige le regard de l’utilisateur à des fins publicitaires, par exemple. Le son de la voix d’un présentateur peut diriger l’utilisateur vers des éléments individuels de l’environnement s’il peut effectivement être entendu depuis une certaine direction.
  • Interactivité dans la RV. L’immersion peut être considérablement augmentée en faisant interagir l’utilisateur avec le contenu. L’effet est encore renforcé lorsque l’utilisateur peut se déplacer complètement librement dans un environnement.

Un monde virtuel totalement immersif sera capable de reproduire tous nos sentiments, nos pensées et autres dans un environnement totalement artificiel. Pas un seul détail ne doit être négligé. Toute interruption ou même le moindre signal contradictoire envoyé au corps de l’utilisateur le ferait sortir du monde totalement immersif.

Deux applications de RV immersives à essayer

Pour une expérience des plus immersives, les applications de réalité virtuelle sont fortement recommandées. L’une de ces applications est i4 VIRTUAL REVIEW. Il s’agit d’une visionneuse RV qui permet de charger des modèles 3D, provenant par exemple d’un système de CAO, dans un environnement virtuel. Ensuite, à l’aide de lunettes VR, l’utilisateur peut plonger dans cet environnement et découvrir ses modèles en taille réelle dans la réalité virtuelle.

La RV peut également être utilisée pour des réunions en ligne dans un environnement virtuel immersif. Avec i4 MEETING, vous pouvez créer vos propres mondes virtuels, contenant vos propres modèles, et y organiser des réunions avec des personnes du monde entier. Tous les participants peuvent se déplacer indépendamment dans le monde virtuel, se voir et se parler sous forme d’avatars.

L’immersion restera une opportunité passionnante dans un avenir prévisible

L’immersion, c’est-à-dire le fait d’être plongé dans d’autres mondes, est essentiellement une expérience unique et crée des émotions extraordinaires pour les utilisateurs. Qu’il s’agisse de RA ou de RV, les deux technologies peuvent être utilisées pour présenter un contenu immersif à l’utilisateur. Outre les nombreuses applications dans le secteur des jeux, il existe désormais des applications de RA et de RV qui peuvent être utilisées de manière productive dans l’industrie.

Pour les entreprises, grandes ou petites, et quel que soit leur secteur d’activité, il existe de nombreuses possibilités d’utiliser la RV à des fins commerciales. Des informations détaillées sont disponibles auprès de sociétés de réalité virtuelle telles que CAD Schroer GmbH. Ses experts peuvent s’appuyer sur leurs vastes connaissances en matière d’AR/VR pour proposer des solutions répondant aux besoins spécifiques des entreprises.

Les projets d’expérience immersive peuvent souvent être mis en œuvre dans des délais très courts. Chaque entreprise a la possibilité de renforcer son avantage concurrentiel grâce aux technologies immersives, car les progrès dans ce domaine ne cessent d’augmenter.

L’immersion reste un défi du présent et, avec ses nombreuses nouvelles possibilités, elle laisse entrevoir un avenir passionnant.